Home Actualités La « dureté de l’eau »

La « dureté de l’eau »

La "dureté de l'eau" - Home Ardenne

En Belgique on entend souvent dire que l’eau de distribution est « dure », voire très « dure ». Mais qu’est-ce que cela veut dire ?

Une eau est dite « dure » lorsqu’elle est fortement chargée en calcium et en magnésium. A l’inverse, elle est dite « douce » lorsqu’elle contient peu de ces éléments. La dureté de l’eau résulte de son contact avec les formations rocheuses lors de son passage dans le sous-sol. Elle varie donc en fonction de la nature de celui-ci et de la région d’où provient l’eau. En Belgique, la plupart des eaux sont naturellement dures (les plus dures se retrouvent en province de Brabant et de Hainaut), à l’exception des eaux de quelques nappes peu profondes à l’est du pays (province de Liège et de Luxembourg). L’eau de pluie est donc, par nature, une eau très douce.

Le plus simple pour connaître le degré de dureté de l’eau du robinet est de se renseigner directement auprès de la société qui distribue l’eau dans votre région. Si vous ne savez pas quelle est cette société chez vous, vous pourrez retrouver ses coordonnées sur votre facture. Les grandes compagnies de distribution diffusent d’ailleurs souvent leurs analyses sur leur site Internet. Outre la dureté de l’eau, vous y trouverez aussi les valeurs des différents paramètres de potabilité.
Attention : la dureté de l’eau qui vous est fournie peut varier au cours du temps !

L’impact de la dureté de l’eau

Le carbonate de calcium dissous dans l’eau a naturellement tendance à précipiter – c’est-à-dire qu’il reprend sa forme solide – sous certaines conditions. Parmi celles-ci, la température aura l’influence la plus importante. En effet, lorsqu’une eau dure est chauffée au-delà de 60°C, il se forme un précipité insoluble appelé tartre ou calcaire. Ce calcaire va ainsi se déposer sur les résistances des appareils comme : bouilloires, chauffe-eau, lave-linge, lave-vaisselle… Lorsque les résistances chauffantes de ces appareils sont entartrées, la consommation énergétique s’élève, parfois très fortement, nuisant à la qualité de fonctionnement et à la durée de vie des appareils. L’efficacité des produits de lessive et d’entretien diminue également avec la dureté de l’eau. On doit donc en utiliser plus, ce qui augmente la pollution des eaux et les coûts. La température n’est pas le seul facteur, raison pour laquelle on trouvera des dépôts de calcaire aussi sur des appareils n’utilisant que de l’eau froide.
L’eau dure n’est cependant pas mauvaise pour la santé !

La « dureté de l’eau »
La carte de la dureté de l’eau en Wallonie : plus la couleur est bleue, plus l’eau est « dure »

Source : www.ecoconso.be
A télécharger, quelques conseils pour l’utilisation de votre adoucisseur d’eau

Publier un commentaire