Home Actualités Se chauffer au bois: Juger de la qualité du Bois

Se chauffer au bois: Juger de la qualité du Bois

Se chauffer au bois: Juger de la qualité du Bois - Home Ardenne

Juger de la qualité du bois

Se chauffer au bois: Juger de la qualité du Bois

L’essence

Les meilleurs bois à brûler sont le chêne, le hêtre, le charme, le bouleau, le châtaignier, le tilleul et le peuplier. Essayez d’éviter les résineux (pin, sapin, mélèze, épicéa), qui brûlent vite en produisant d’importantes gerbes d’étincelles. Des critères plus fins peuvent vous permettre de faire votre choix. On distingue ainsi deux types de bois, les durs et les tendres :

  • Parmi les premiers : le chêne, le hêtre, le charme et les arbres fruitiers;
  • Parmi les seconds : des feuillus comme le peuplier, et beaucoup de résineux (pin, sapin).

Succinctement, les bois durs brûleront lentement en dégageant une chaleur moyenne, les bois tendres brûleront vite et fort :

  • Si l’on a un poêle à combustion, on brûlera les bois tendres dans la journée, en rechargeant souvent son appareil si l’on souhaite faire vite monter la pièce en température, puis, au moment d’aller se coucher, on ajoutera des bûches de bois dur et de diamètre plus important;
  • En revanche, pour un poêle à accumulation, on brûlera son bois sans toutes ces subtilités, et indifféremment, qu’il soit tendre ou dur, la seule chose importante étant la chaleur dégagée et ce afin d’en accumuler le plus possible dans la masse avant d’aller se coucher.

Ne brûlez jamais les bois traités chimiquement car ils contiennent des fongicides et des insecticides hautement cancérigènes. On les reconnaît facilement car ils sont de couleur jaune. Attention aussi aux bois de récupération: traverses de chemin de fer, poteaux électriques, déchets de chantier, etc.).

Dernier conseil : faites attention aux explosions. Lorsque le bois de châtaignier brûle, il produit de belles gerbes d’étincelles accompagnées d’éclatements sourds. Un de nos amis a ainsi retrouvé un tison enflammé a un mètre du foyer de sa cheminée… sur du carrelage, heureusement.

L’humidité

Tout bois contient de l’humidité: à la combustion, on constate que de l’eau sort en bouillant des trous d’insectes ou des canaux, puis s’évapore. Un bois trop humide prendra feu difficilement, dispensera peu de chaleur et encrassera terriblement votre appareil de chauffage. Le bois est dit sec quand son taux d’humidité maximal est de 20 % et vert quand il en contient 50 %. L’idéal, pour vous, est une teneur en eau comprise entre 12 et 15 %.

Avec ou sans label?

En France, le label » NF bois de chauffage » garantit un bois de chauffage de bonne qualité. Cependant de nombreux propriétaires vendent du bois sans label, ce qui ne l’empêche pas d’être de qualité. C’est simplement a vous qu’il revient de vous en assurer … Une alternative: la bûche de bois densifiée ! (En Belgique, un projet a pris naissance par des contacts avec le monde forestier wallon entre autre.)

On nous a annoncé un rendement énergétique de 4,8 kWh par kilogramme et une durée de combustion augmentée de 50 % pour ce type de combustible. En fait, il y a deux types de bûche de bois densifié:

  • La bûche calorifique, mélange de sciure compressée et de paraffine, pèse 1,4 kg et mesure 29 cm de long. Idéale pour allumer un feu – sa durée de combustion à cc belle flamme est de 1 heure;
  • La bûche de bois densifié proprement dite, de même poids et de mêmes dimensions, mais sans paraffine, peut brûler à belle flamme pendant 1 heure et demi.

On regrette néanmoins que la durée de combustion soit si limitée. Portée à 5 heures, par exemple, elle délivrerait une chaleur continue dans un poêle basique (donc peu cher). On note également que ses performances énergétiques par kilogramme sont inférieures a celles du chêne.

Extrait complété de « Se chauffer au bois » de Pierre-Gilles BELLIN aux éditions EYROLLES.

Se chauffer au bois: Juger de la qualité du Bois

Publier un commentaire