Home Actualités DIY Construire son propre hôtel à insectes

Construire son propre hôtel à insectes

PUB
Vous avez besoin d'un devis pour rénover votre maison ? Trouvez la bonne entreprise
Besoin de plus de visibilité sur Home Ardenne ? Découvrez nos solutions !
Construire son propre hôtel à insectes | Home Ardenne

 

Ça y est ! L’été est arrivé et il est enfin temps de profiter de son jardin et de sa terrasse pour se reposer… ou pour entreprendre un nouveau projet de bricolage ! Seul ou avec les enfants, il y a toujours de chouettes idées à mettre en pratique qui sont à la fois utiles et déco. C’est notamment le cas de l’hôtel à insectes DIY !

Pourquoi un hôtel à insectes ?

Tout d’abord, il faut savoir que l’hôtel à insectes a pour but de compléter les abris naturels des insectes car ces derniers se font de plus ne plus rares dans la nature à cause de l’urbanisation. En effet, les jardins et leur pelouse entretenue où pas une feuille ne dépasse réduisent grandement le nombre d’endroits susceptibles de les accueillir. Ils préfèrent les souches d’arbre, les tas de pierres, le bois mort, les troncs, l’écorce et les branches d’arbre, mortes ou vives.

Cependant, si attirer des insectes est bénéfique pour la biodiversité et pour l’environnement, on ne veut quand même pas attirer les insectes dit “nuisibles” qui ont un impact négatif sur les plantes du parterre. On va donc cibler plusieurs espèces qui ont un effet bénéfique, que ce soit parce qu’elles sont pollinisatrices ou parce qu’elles mangent les parasites comme les pucerons.

Construire son propre hôtel à insectes | Home Ardenne

Un hôtel à insectes, le faire soi-même ou l’acheter ?

Il existe plusieurs solutions dans le commerce qui sont prêtes à l’emploi. Il suffit de savoir quelle taille l’hôtel à insectes doit faire et le tour est joué. Cependant, ils sont souvent génériques, et si vous avez une préférence pour un insecte en particulier, vous n’aurez pas le loisir de le modifier comme vous le souhaitez.

De plus, il est peut-être utile de noter que la réalisation d’un hôtel à insectes est simple et rapide en plus d’être presque entièrement gratuite puisque tous les matériaux peuvent être récupérés dans le jardin.

Construire son propre hôtel à insectes | Home Ardenne

Quels insectes attirer dans votre hôtel à insectes ?

Pour savoir ce que l’on va mettre dans son hôtel à insectes, on va d’abord se demander quelles espèces on veut attirer dans son jardin.

Prenons le cas où vous êtes allergiques aux piqûres d’abeilles ou de guêpes, il semblerait normal que ce ne soit pas leurs habitats que vous privilégiez. De ce fait, on va cibler les insectes utiles et répartir la place de l’hôtel disponible en fonction.

Les abeilles sauvages, les guêpes et autres hyménoptères

Le mot “hyménoptère” vient du grec ancien et signifie “aile membraneuse”. On compte dans cette famille tous les insectes dont les ailes arrières sont reliées par des petits crochets aux ailes avants. Tous ces insectes ont donc quatre ailes.
Cela comprend abeilles, guêpes, frelons… et fourmis ! Dans notre cas, on ne va pas réellement s’intéresser à ces dernières car elles n’ont pas réellement besoin d’aide. Les autres espèces, en revanche, sont plus vulnérables mais leur présence est quand même très importante. En effet, ce sont des insectes pollinisateurs, ils jouent donc un rôle fondamental dans la croissance de vos plantes décoratives, mais aussi de vos plantes dans le potager ! Préserver leur environnement est donc primordial car c’est ce qui nous permet d’avoir des fruits et des légumes dans notre assiette.

Les carabes

En Belgique, on est susceptible de rencontrer environ cinquante espèces de carabes. Les plus communs sont cependant le carabe doré ou le carabe des bois. Ce sont des petits scarabées de la même famille que les coléoptères et ils sont très utiles car ils consomment les limaces et les escargots. Ce sont donc les protecteurs attitrés de votre potager, et plus particulièrement de vos laitues !

Les chrysopes

Insecte de couleur verte qui possède deux grandes ailes transparentes, la chrysope est intéressante car elle se nourrit de parasites comme le puceron ou l’aleurode, aussi connu sous le nom de mouche blanche, qui vont attaquer les plantes pour en sucer la sève.
La chrysope est aussi appelée demoiselle aux yeux d’or. C’est une alliée incontestée des horticulteurs et des arboriculteurs.

Les coccinelles

Ces jolies bestioles à pois font bien plus que porter chance ! En effet, elles se nourrissent principalement de pucerons, ce qui permet de garder vos plants de roses ou de tomates en bon état.
Les coccinelles sont présentes dans le monde entier, et on compte pas moins de 6000 espèces différentes. Traditionnellement rouges, elles peuvent néanmoins être jaunes, brunes, oranges ou encore noires.
On peut aussi noter qu’elles font partie de la famille des coléoptères, comme le carabe.

Construire son propre hôtel à insectes | Home ArdenneLes syrphes

Vous voyez ces petits insectes ressemblant à des guêpes mais qui n’en sont pas ? Ceux qu’on voit partout dans nos jardins et qu’on reconnaît grâce à leur vol stationnaire ? Eh oui ! C’est ça, les syrphes. Elles se distinguent de leurs congénères car elles n’ont que deux ailes à la place de quatre. Elles font donc partie de la famille des mouches. Corps long et fin, ou petit et large, on les trouve sous toutes les formes.
Autres similitudes avec les hyménoptères, le rôle principal dans le jardin des syrphes est de polliniser les plantes.

Les perce-oreilles

Aussi appelé forficule, le perce-oreilles est un insecte inoffensif pour l’homme malgré la triste réputation qu’il possède. En effet, ces petites bêtes se nourrissent exclusivement de fruits trop mûres ou de pucerons et de psylles : un parasite présent sur les arbres fruitiers comme le pommier ou le poirier. C’est donc un auxiliaire du jardin car il protège les plantes.
Ce sont des insectes lucifuges, cela signifie qu’ils fuient la lumière et qu’il vivent donc en majorité la nuit lorsqu’il fait sombre.

Les xylophages

Les xylophages sont les “insectes qui mangent du bois”. Ce terme est donc assez générique car plusieurs espèces à six pattes se cachent derrière cette dénomination. Dans une maison, ces insectes peuvent rapidement devenir des nuisibles car ils s’attaqueront à l’ossature si elle est faite de bois. Vos meubles peuvent aussi devenir leur victime. Dehors, ils possèdent pourtant un rôle assez important car ils aident à décomposer le bois mort, ce qui permet de nettoyer l’environnement pour que les autres insectes se sentent bien.

Les étapes de construction et l’installation d’un hôtel à insectes

La première étape est de trouver le contenant même de votre hôtel à insectes pour voir la place que celui-ci va prendre. Palette de bois, cadre en bois que vous achetez ou que vous faites vous-même, caisse de bouteilles de vin en bois… même une souche évidée peut faire l’affaire !

Une fois que cela est fait, il faut répartir les différents habitats que vous choisissez pour les insectes. Voici ce que vous pouvez mettre dedans :

  • Des pots en terre cuite remplis de paille. Selon l’orientation de ce dernier, cela sera un habitat idéal pour les perce-oreilles ou pour les chrysopes. Les premiers préféreront que le pot soit suspendu pour que la paille soit vers le bas (un treillis ou une ficelle pourront retenir la paille pour ne pas qu’elle tombe) tandis que les chrysopes seront conquis si le pot est couché. Les carabes seront friands des pots de fleurs en terre cuite vides retournés sur le sol.
  • Des branchages et des brindilles entassées pour créer des fagots seront très appréciées par les carabes, mais aussi par les syrphes et par les hyménoptères.
  • Des briques remplies de terre, de paille ou d’herbes sèches qui formeront un habitat idéal pour les œufs des abeilles solitaires. Les adultes vont en effet creuser dans la terre pour pondre dans les alvéoles.
  • Des tiges sèches creuses et pleines, comme du bambou, du rosier, du framboisier, du sureau ou des ronces par exemple. Le mieux est d’en avoir de toutes les tailles de diamètre (entre trois et huit millimètres) car cela permet aux hyménoptères et aux syrphes de s’y abriter.
  • Des bûches de vieux bois ou une souche d’arbre mort. Pour les insectes ils vaut évidemment mieux que le bois ne soit pas traité. Les insectes xylophages sont très friand de ce genre d’habitat. Si l’on fait des trous de cinq millimètre de diamètre dans les bûches, les abeilles pourront s’y installer. Si les trous font un centimètre de diamètre, vous y trouverez des bourdons.
  • Les pommes de pins seront un habitat de premier choix pour les chrysopes. Pour qu’elles tiennent dans le canvas de l’hôtel à insectes, on peut utiliser un grillage.
  • Du bois mort séché et empilé, comme des planchettes par exemple, pour offrir un lieu où passer l’hiver aux coccinelles.

Construire son propre hôtel à insectes | Home Ardenne

Dans son hôtel à insectes : on offre le gîte… et le couvert !

En effet, il ne sert à rien d’attirer moultes insectes si c’est pour qu’ils ne trouvent pas de nourriture en suffisance. Ainsi, installer un hôtel à insectes sans rien mettre en place permettra peut-être d’accroître le nombre de pensionnaires dans votre jardin, mais vous n’aurez aucun moyen de faire en sorte qu’ils y restent car ils finiront par aller chercher leur repas ailleurs, dans un endroit qui sera plus propice à leur développement.

On va donc opter pour une tonte du jardin tardive ou pour une zone qu’on laissera volontairement en friche qui accueilleront de nombreuses espèces. Les orties, même si on ne les aime pas beaucoup, sont un habitat idéal pour les chenilles, car elles leur fournissent assez de nourriture pour devenir de beaux papillons un jour.

Pour ceux qui aime que le jardin soit esthétique, on peut planter des fleurs “messicoles” comme le bleuet, le chrysanthème ou le coquelicot. Les herbes aromatiques du potager auront aussi une incidence positive : thym, romarin et sauge pourront également agrémenter vos spaghetti, mais aussi menthe et citronnelle pour vos cocktails ou pour repousser les moustiques. Autres plantes du potager, fèves, courgettes et tomates seront également appréciées à leur juste valeur. Si vous laissez fleurir quelques choux, oignons et artichauts, ce sera encore mieux !
Les plantes à pucerons comme les roses et les capucines offriront également un environnement favorable car cela permettra aux larves, coccinelles et chenilles de se nourrir de ces derniers.

Enfin, on n’oublie pas de laisser de l’eau dans une petite coupelle pour que papillons et abeilles puissent boire pendant l’été. On fait en sorte que cela soit accessible et peu profond pour éviter qu’ils ne se noient. Deux trois cailloux dans la coupelle peuvent donc être placés pour diminuer les risques.

Construire son propre hôtel à insectes | Home Ardenne

Les autres amis de nos cultures et jardins

Les insectes ne sont pas les seuls à avoir un rôle positif sur notre environnement. Il convient donc de ne pas les négliger pour que l’écosystème soit complet et donc sain. Evidemment, même si elles ne sont pas comptées parmi les insectes, les araignées possèdent un rôle similaire à celui de ces derniers. De même et malgré qu’elles peuvent faire peur, la couleuvre et la chauve-souris ont également un rôle important à jouer. Il en est de même pour la belette, le hérisson, le lézard et le crapaud. Oiseaux, grenouilles et musaraignes sauront aussi être utiles pour votre jardin.

Construire son propre hôtel à insectes | Home Ardenne

Et si on faisait revivre la biodiversité de nos jardins avec un hôtel à insectes personnalisés ! A vos DIY ! 

Alexandra, Home Ardenne

123,2087, array(2) { [0]=> string(3) "123" [1]=> string(4) "2087" }