1. Home
  2. Jardin
  3. Aménagement extérieur PMR
Filtrer
Filtrer × Fermer

Aménagement extérieur PMR

Désolé, nous n'avons pas trouvé d'entreprise correspondant à votre recherche. Veuillez sélectionner d'autres critères et réessayer


Comment aménager son extérieur pour qu’il soit accessible aux PMR ?

Toutes les parties extérieures d’un bâtiment doivent être aménagées de façon à ce que tout le monde puisse y accéder, en particulier lorsqu’une ou plusieurs personnes à mobilité réduite vi(ven)t ou se déplace(nt) dans cette zone. Un point auquel il faut particulièrement faire attention est le cheminement extérieur. En effet, ce dernier doit être praticable pour tous. C’est pourquoi on a décidé d’approfondir un peu le sujet.

Qu’est-ce qu’un cheminement PMR ?

Il s’agit là d’une partie de l’aménagement extérieur PMR. En effet, il y a beaucoup de choses à penser pour qu’une PMR puisse se déplacer correctement à l’extérieur. Un cheminement extérieur PMR accessible doit donc permettre à une personne déficiente visuelle ou auditive de se localiser, de s’orienter et d’accéder à l’enceinte de l’établissement sans que la personne soit mise en danger.

Lorsqu’il y a plusieurs cheminements, ils doivent tous être signalés de manière adaptée pour tous les handicaps. Les éléments importants sur le passage doivent être signalés pour les déficients visuels. Voici quelques exemples : rétrécissements ponctuels, ressauts, pente, portillons, etc.

Les repères tactiles

Le cheminement extérieur doit avoir un contraste visuel et un contraste tactile pour garantir la sécurité des usagers. Mais qu’est-ce que c’est exactement ?

Un contraste tactile est perceptible à la canne blanche ou au pied, le tout pour garantir une sécurité optimale. Attention qu’il ne doit pas entraver la circulation des personnes en fauteuil roulant.

Une autre manière d’aménager un repère tactile est de placer une bande d’aide à l’orientation. Ce dispositif permet de localiser et de guider les personnes en situation d’handicap visuel. C’est généralement ce que l’on retrouve dans les lieux publics fort fréquentés comme les gares ou certains arrêts de bus pour permettre le déplacement des personnes malvoyantes ou non-voyantes sans compromettre leur sécurité.

Quelles sont les dimensions à respecter ?

Il faut bien penser à tous les éléments avant de vous lancer dans un aménagement extérieur PMR. Bien évidemment, si votre extérieur est pentu, il faudra faire en sorte qu’il n’y ait pas d’accentuation brusque et que le tout soit au maximum horizontal.

Au niveau de la largeur d’un cheminement, il faut qu’il fasse au moins 1m40. Dans ce mètre 40, il ne doit rien y avoir qui pourrait entraver le déplacement. Si jamais ce n’est pas possible sur toute la longueur du chemin, vous pouvez avoir un rétrécissement d’une largeur d’un mètre 20, mais sur une courte distance seulement.

Si le terrain ne permet pas d’être totalement plat, voici les mesures à prendre en compte pour la pente :

  • Le plan incliné doit être aménagé pour ne pas présenter une pente supérieure à 5% ;
  • Si ce n’est pas possible, vous pouvez :
    • Avoir jusqu’à 8% de pente sur une longueur maximale de 2 mètres ;
    • Avoir jusqu’à 10% de pente pour une distance maximale d’un demi mètre.

Sachez également qu’il faudra installer un palier de repos en haut et en bas de chaque plan incliné.

Espaces de manœuvre et d’usage

Ces espaces sont à aménager pour éviter à une PMR de faire des efforts superflus.

Lorsque le chemin présente un carrefour, vous devez penser à y placer un espace de manœuvre. Il doit présenter un diamètre minimal d’1m50.

Devant chaque équipement ou aménagement, il faudra réserver une zone rectangulaire de 1m30 x 0,80m. Cette zone s’appelle l’espace d’usage.

La sécurité avant tout

Certains éléments qui doivent se placer le long ou sur le cheminement doivent respecter certaines règles pour garantir la sécurité.

S’il comporte :

  • Des éléments suspendus : il faudra laisser un passage libre d’au moins 2m20 au-dessus du sol ;
  • Des éléments implantés dans le cheminement : ce sont les éléments qui dépassent de plus de 15cm sur le chemin. Dans ce cas, il faudra les contraster de manière visuelle et placer un système tactile ;
  • Un ressaut : si il ne peut être évité, vous pouvez placer un ressaut à bord arrondi de maximum 2cm de hauteur. Si la pente ne dépasse pas 33%, ce dernier peut faire jusqu’à 4cm ;
  • Une paroi vitrée : comme pour le reste, les parois vitrées doivent être repérables. C’est pourquoi on conseille de placer deux bandes de signalisation pour vitres de manière horizontale.

Information et signalisation

Ce sont les deux mots d’ordre en matière d’aménagement extérieur PMR. Tout ce que les personnes ne présentant aucun handicap voient ou entendent doivent être communiquées de manière appropriée aux personnes à mobilité réduite. C’est pourquoi les éléments fournissant des informations doivent toujours être visibles, lisibles et compréhensibles pour tout le monde.

Vous êtes à la recherche d’un professionnel qui pourra réaliser votre aménagement extérieur PMR ? Home Ardenne rassemble tous les professionnels près de chez vous.