Home Actualités Actus & tendances L’entretien du poêle à pellet ou à bois, à quoi ça sert ?

L’entretien du poêle à pellet ou à bois, à quoi ça sert ?

PUB
Vous avez besoin d'un devis pour rénover votre maison ? Trouvez la bonne entreprise
Besoin de plus de visibilité sur Home Ardenne ? Découvrez nos solutions !
L’entretien du poêle à pellet ou à bois, à quoi ça sert ? » Home Ardenne

 

Atout numéro un pour le confort en hiver, le poêle à bois (ou poêle à pellet !) est ce qu’il vous faut si vous êtes un adepte des journées cocooning devant un bon feu bien chaud. Un bon livre, une tasse de thé, de la neige qu’on aperçoit par la fenêtre… C’est le scénario parfait, à condition que votre poêle fonctionne correctement !

Pourquoi faire entretenir son poêle ?

Tout simplement car lorsque l’on utilise son système de chauffage, peu importe s’il est aux bois ou aux pellets, la combustion du matériau crée des cendres qui vont se déposer dans le poêle et réduire les performances énergétiques de l’appareil.

Concrètement, cela signifie qu’il faudra brûler plus de combustibles pour obtenir la température souhaitée dans la pièce.

De plus, un poêle encrassé est un poêle dangereux ! En effet, vous augmentez le risque qu’un incendie ne se déclare et brûle tout sur son passage.

Il est aussi intéressant de noter que l’Etat impose le ramonage et l’entretien annuel de la cheminée reliée au poêle à bois. En cas de sinistre, il vous faudra en outre prouver que vous avez effectué ces deux modalités dans l’année si vous désirez recevoir une aide financière pour rebondir.

Ainsi, l’entretien a pour but de vérifier que le fonctionnement du système se fait correctement. Il sert aussi à remplacer les pièces qui en auraient éventuellement besoin pour éviter tout risque d’incendie ou de mal-fonctionnement qui pourrait nuire à votre santé.

L’entretien du poêle à pellet ou à bois, à quoi ça sert ? » Home ArdenneL’entretien en lui-même

Le gros entretien annuel est obligatoirement réalisé par un professionnel. Pourquoi ? Parce qu’il doit atteindre des endroits qui ne sont pas accessibles par tout le monde. On parle notamment ici de la cheminée, des joints, de l’échangeur et du creuset. Il pourra aussi procéder à l’assainissement de ces deux dernières pièces.

La cheminée pourra également être ramonée pour que le conduit soit correctement dégagé. Dans le cas contraire, vous risquez une intoxication au monoxyde de carbone à chaque fois que vous allumez votre poêle.

Pourquoi le faire avant l’hiver ?

En Belgique, les températures peuvent rapidement baisser et être inconfortables. Il faut donc que le système de chauffage soit efficace et prêt. Il faut aussi que vous puissiez compter dessus et qu’il ne tombe pas en panne en plein mois de décembre.

L’entretien se fait donc de préférence avant l’hiver pour que les professionnels puissent vérifier que tout fonctionne correctement avant que vous en ayez besoin. Ainsi, s’il manque une pièce, vous ne passerez pas plusieurs jours dans le froid à l’attendre !

Ce que vous pouvez faire vous-même pour un poêle à pellets

Pour que votre poêle soit toujours rutilant, l’entretien annuel n’est pas suffisant. Il faut en effet que vous aussi, vous vous retroussiez les manches. Voici quelques étapes que vous pouvez suivre pour procéder au nettoyage de votre système de chauffage. Rassurez-vous, il ne vous faudra pas beaucoup de matériel pour cela !

En premier : on décrasse tout !

La première étape est de vérifier que le poêle est froid et débranché pour éviter les brûlures. Ensuite, il faudra vous munir d’un aspirateur ou d’un aspirateur à cendres pour déboucher le brûleur et les grilles de votre poêle. En effet, l’accumulation de suie ne fait que retenir la chaleur, ce qui réduit son efficacité. D’ailleurs, si la vitre a tendance à noircir lors de l’utilisation, c’est un signe qui vous montre qu’il est bouché et qu’il a besoin d’être décrassé !

Cette opération est à réaliser au minimum deux fois par mois en hiver lorsque le poêle est utilisé, et une fois avant l’été pour que le poêle soit propre et opérationnel au début de l’hiver suivant.

On s’occupe de la vitre

Pour cette étape, il faut vous munir d’une éponge douce ou d’un tissu doux mouillé pour frotter la saleté qui se dépose inévitablement sur la surface transparente. Cela évite de griffer la vitre de votre poêle et permet de le garder en bon état général.

Il existe une autre méthode faisable pour dégraisser et nettoyer la vitre qui est un peu plus insolite. Pour cela, prenez une feuille de papier journal humide, et trempez la directement dans les cendres de votre poêle. Frottez ensuite la vitre dans un mouvement circulaire sur toute la surface. Il ne vous reste plus qu’à enlever l’excédent à l’aide d’un chiffon en microfibre.

Pour un confort maximal, on recommande de nettoyer la vitre plusieurs fois par mois en hiver, et à la fin de l’utilisation pour pouvoir profiter d’un poêle propre durant les beaux jours. Evidemment, faites toujours attention au fait que votre poêle doit être éteint et froid avant d’être prêt à être nettoyé.

On passe à la chambre à combustion

Cette dernière a besoin d’être vidée régulièrement pour que le chauffage reste efficace et que la chaleur se répande uniformément. Il faut donc aspirer les cendres présentes dans la chambre une fois par semaine, avant de remettre des pellets dans votre poêle.

Un nettoyage de printemps est également recommandé une fois par an lorsque vous arrêtez de l’utiliser.

Enfin, on sélectionne un bon combustible

Tous les pellets ne se valent pas ! Il faut donc être vigilant et contrôler ce que l’on achète. Si vous voulez un poêle qui fonctionne correctement et qui diffuse une chaleur uniforme, il faut que les pellets soient de bonne qualité. Ces derniers veilleront aussi à la bonne conservation de votre système de chauffage.

L’entretien du poêle à pellet ou à bois, à quoi ça sert ? » Home ArdenneEt pour le poêle à bois ?

Vous pouvez également entretenir vous-même votre poêle à bois en suivant ces étapes simples :

  • Comme pour le poêle à pellets, l’appareil doit être totalement froid avant que vous ne commenciez le nettoyage. N’aspirez jamais des cendres ou des braises tièdes.
  • Ensuite, le nettoyage se fait toujours de l’intérieur vers l’extérieur. Cela permet de ne pas nettoyer à nouveau une surface que vous aviez déjà faite.
  • Pour ce qui est du nettoyage à proprement parler, il faut d’abord rassembler les cendres dans le bac et vider ce dernier. Cette opération doit être réalisée une fois par semaine lorsque vous utilisez le poêle.
  • Il faudra ensuite brosser et aspirer l’entièreté du poêle pour que les traces de cendres disparaissent. Il faudra ensuite le nettoyer à l’eau grâce à une éponge humide et bien laisser sécher. Vous pouvez également utiliser du vinaigre blanc mélangé à de l’eau pour un résultat impeccable.
  • Une fois l’étape précédente réalisée, vous pouvez passer à la vitre. Vous pouvez faire comme avec un poêle à pellets, ou utiliser un dégraissant pour four. Du bicarbonate de soude sec et du savon noir peuvent aussi être utiles.
  • Enfin, il faut penser à graisser les charnières du poêle à bois une fois par an pour que l’ouverture et la fermeture se fassent sans encombre.
    Evidemment, il faut également que le bois utilisé dans la combustion soit de qualité. Un bois trop jeune sera trop humide, et ne brûlera pas bien. Il produira également plus de cendres. Il est donc conseillé d’utiliser un bois qui contient maximum 20% d’humidité. Il faut également toujours brûler entre deux et trois bûches à la fois, ni plus ni moins.

L’entretien du poêle à pellet ou à bois, à quoi ça sert ? » Home ArdenneOutre l’entretien annuel réalisé par un professionnel, il faut y mettre un peu du sien et ne pas lésiner sur l’huile de coude pour que son poêle soit le plus efficace possible ! Une remarque ou une question ? Les commentaires sont là pour ça, n’hésitez pas à nous contacter 😀

Alexandra, Home Ardenne

164,181,698,182, array(4) { [0]=> string(3) "164" [1]=> string(3) "181" [2]=> string(3) "698" [3]=> string(3) "182" }