Home Actualités Actus & tendances Guide pratique pour poser du papier-peint

Guide pratique pour poser du papier-peint

PUB
Vous avez besoin d'un devis pour rénover votre maison ? Trouvez la bonne entreprise
Besoin de plus de visibilité sur Home Ardenne ? Découvrez nos solutions !
Guide pratique pour poser du papier-peint » Home Ardenne

 

La rénovation de maison passe souvent par un ou plusieurs murs à tapisser. Retapisser permet de donner du style à une pièce tout en la personnalisant. Cependant, les spécificités de ce travail sont insoupçonnées : types de colles, de pinceaux, de tapis, mais aussi test de la goutte, murs poreux ou non, nettoyage, méthodes… Il y a de quoi se perdre entre toutes ces étapes !

On vous aiguille grâce à notre petit guide du papier-peint.

Le glossaire du papier-peint

Avant de commencer et de rentrer dans le vif du sujet, il est essentiel de revoir les différents termes que vous pouvez croiser sur internet ou dans les magasins.

  • Le papier-peint classique : c’est un type de tapis. Il porte ce nom car, avant, il s’agissait d’une feuille de papier sur laquelle on peignait avant de poser au mur. À l’heure actuelle, les motifs sont bien sûr imprimés directement sur le papier et une fine couche de plastique imperméable permet leur utilisation dans les pièces humides, comme la salle de bains, par exemple. Il faut cependant vérifier que c’est bien le cas en lisant l’étiquette du produit avant de se lancer dans l’aventure.
  • Le “lé” : désigne la bande de papier-peint coupée aux bonnes dimensions et que l’on va coller au mur.
  • Maroufler : verbe utilisé dans le milieu pour désigner une étape de la pose du papier-peint. Maroufler signifie réaliser des petits mouvements horizontaux avec une brosse (spécialement conçue pour le marouflage) pour que la colle se répartisse bien entre le lé et le mur. Le marouflage permet à la colle d’accrocher et au lé de ne pas tomber lors du séchage. Le mouvement doit se faire de l’intérieur vers l’extérieur pour chasser l’air emprisonné entre le lé et le mur.
  • Les coupes “d’arasement” : sont les découpes de précision qui se font sur le mur lorsque le lé est posé. Nous y reviendrons plus tard dans cet article mais il faut toujours prévoir cinq centimètres en haut et cinq centimètres en bas du mur pour recouper correctement le papier en fonction du mur. Cette opération se fait souvent au cutter ou aux ciseaux à bout rond.
  • “Lessiver” le mur : lavage qui se fait avec un produit spécial pour rendre le mur absorbant s’il est recouvert de peinture.
  • Le papier-peint intissé est un type de papier-peint qui est composé de cellulose et de polyester (en général). Il est ensuite recouvert d’une couche de vinyle avant d’être compressé sur une bande de papier. Il est souvent plus épais (grammage), plus solide et masque donc mieux les fissures et autres irrégularités du mur. Autre différence, l’intissé n’a pas besoin d’être encollé. Cette étape peut donc se faire directement sur le mur. Il se décolle plus facilement lorsque l’on veut l’enlever et il est lavable.

Vous avez le matériel ? Entrons dans le vif du sujet !

Guide pratique pour poser du papier-peint » Home ArdenneLa préparation du mur pour le papier-peint

La première étape est en lien avec votre sécurité. Il faut en effet couper le courant si vous ne voulez pas risquer de vous électrocuter. Ensuite, vous pouvez commencer la préparation.

Idéalement, le mur doit répondre à trois critères : il doit être plat pour que les imperfections ne se voient pas à travers le papier-peint, mais il doit aussi être propre et sec pour que la colle puisse prendre correctement. On conseille d’enlever tous les revêtements précédents afin de retrouver le mur d’origine et reboucher les éventuels trous.

Dans le cas d’un détapissage, nous vous conseillons d’utiliser de l’eau pour humidifier la colle, cela permet de détacher la bande plus facilement. Cependant, il faut parfois lessiver le mur pour le rendre apte à recevoir du nouveau tapis.

Si vous voulez tapisser un mur dans une nouvelle construction et que les murs sont nus, il faut appliquer une sous-couche pour plâtre ou du pré-encolleur. Cette démarche doit être entreprise au minimum 24 heures à l’avance. La couche servira à protéger vos murs pour qu’ils ne s’abîment pas si vous voulez changer de papier-peint un jour.

Il faut, en plus de tout cela, qu’il soit absorbant. Pour vérifier cette particularité, on peut faire le test de la goutte. On pulvérise de l’eau sur le mur. Si elle est absorbée, le mur est prêt à être tapissé une fois sec. Si l’eau ruisselle, le mur n’est pas poreux et il faut le traiter. Une couche d’acrylique de base peut être la solution.

Enfin, la dernière étape est d’enlever tous les obstacles sur le mur. Cache-rail, prises de courant, interrupteurs

Guide pratique pour poser du papier-peint » Home ArdenneL’encollage du papier-peint

Puisqu’il y a plusieurs types de papiers-peints, il y a plusieurs façons de le poser. Toutefois, la première étape reste quand même similaire : après tout, il faut commencer quelque part dans tous les cas, non ?

Ainsi, il faut tracer une ligne verticale à l’aide d’une règle et d’un niveau. Elle doit se situer à 50 centimètres de la porte, de la fenêtre ou de l’angle du mur sur lequel vous allez commencer à tapisser. On choisit cette mesure car la largeur d’un lé est souvent de 53 centimètres. De ce fait, ce trait va servir d’axe le long duquel vous allez mettre le premier lé. Les 3 centimètres de jeu servent à rattraper l’écart dans le cas où le mur n’est pas droit. Le surplus devra être recoupé au cutter ou aux ciseaux.

Notez qu’il se peut que vous choisissiez un papier-peint préencollé : si c’est le cas, il suffit juste de le tremper dans l’eau pour activer la colle.

Guide pratique pour poser du papier-peint » Home ArdennePlacer un lé de papier-peint classique

La première chose à faire est de mesurer le mur dans sa hauteur (on s’arrête aux plinthes si elles sont déjà placées). On va ensuite rajouter 10 centimètres à cette mesure, ce qui nous servira également à corriger la découpe si le mur n’est pas parfaitement droit. On reporte cette longueur dans le reste du tapis en faisant attention à l’éventuel motif :

  • Sans motif : vous pouvez placer le premier lé à terre. Ensuite, vous faites rouler le rouleau dessus, vous pliez lorsque vous atteignez un bord, et vous faites rouler dans l’autre sens. Il ne vous restera plus qu’à couper les plis au cutter ou aux ciseaux.
  • Avec motif : vous coupez le premier lé, vous le placez dessin apparent et vous déroulez le rouleau à côté. Vous faites correspondre le dessin au niveau du raccord, et puis vous découpez en haut et en bas pour ne pas avoir trop de tapis d’un côté ou de l’autre. Lisez bien les instructions présentes sur le rouleau, elles vous guideront pour savoir comment le dessin se réalise.

Par précaution, vous pouvez inspecter l’intégralité du rouleau pour éviter de retrouver des imperfections lorsqu’il est trop tard.

Une fois les bandes coupées, il faut les placer sur une planche, dessins vers le bas pour les encoller, une à la fois. Une fois qu’il y a de la colle, on peut les replier en accordéon pour qu’elles prennent moins de place sur la table (qui est bien souvent trop petite pour accueillir l’entièreté du lé). L’étape suivante est d’attendre le temps indiqué dans les instructions pour que la colle agisse sur le papier.

On peut ensuite les placer au mur, une par une, en commençant par le repère tracé plus tôt.

Pour cela, on va placer la première bande à gauche du repère en suivant bien le trait. On laisse le tapis dépasser sur cinq centimètres au dessus du mur. Il faut maroufler ensuite sur toute sa longueur en faisant attention à ce que la bande soit droite. On enlève ensuite le surplus de colle présent sur les côtés avec une éponge. Une fois que cela est fait, on passe à la deuxième bande, que l’on place à la droite de la première, bord à bord sans superposer, et ainsi de suite.

Attention, pour les coins, on recommande de s’arranger pour que les raccords tombent plus loin et qu’ils soient ainsi recouverts par une même bande. Cela est surtout important si l’angle est sortant.

Une fois le lé bien collé au mur, on prend un cutter ou une paire de ciseaux à bout rond, on marque les plis, et on fait les découpes d’arasement en haut et en bas.

Petit conseil, il se peut que le lé rétrécisse en séchant, on peut donc peindre une fine ligne dans le même ton (ou dans un ton proche) pour que le raccord soit moins visible.

Guide pratique pour poser du papier-peint » Home ArdennePlacer un lé de papier-peint intissé

La procédure est beaucoup plus facile car on enlève beaucoup d’étapes au processus. En effet, la colle ne se pose pas sur le papier mais sur le mur directement. Ainsi, on conseille de dérouler totalement le rouleau pour l’enrouler dans l’autre sens, car le papier-peint se découpe directement sur le mur.

  • S’il n’y a pas de dessin, une fois le mur encollé, on place la bande sur le haut du mur, en laissant cinq centimètres sur le haut. On la déroule ensuite directement sur le mur, et on coupe au cutter ou aux ciseaux lorsqu’on arrive en bas. On procède de la même façon pour tous les lés. Marouflez pour qu’ils tiennent bien.
  • S’il y a un motif, on procède exactement de la même façon, mais en faisant attention à ce que les raccords soient bien respectés. Pour cela, vous pouvez regarder pour découper le haut de la bande pour ne pas avoir trop de jeu au-dessus de vous qui pourrait vous incommoder. Si vous êtes plus à l’aise, vous pouvez également pré découper les lés comme pour le papier-peint classique.

Ici aussi, on fait attention à bien poser les lés bord à bord sans les superposer. Pas besoin de ligne de peinture : l’intissé ne bouge pas en séchant.

Guide pratique pour poser du papier-peint » Home ArdenneRéaliser les découpes

Jusqu’ici, la procédure est assez simple à suivre. Cependant, il reste plusieurs choses à faire : les découpes qui sont inévitables dans une pièce. Voici comment procéder en fonction du type de découpe à réaliser.

Le radiateur

Les difficultés principales sont :

  • L’encollage du mur dans l’espace restreint si vous avez choisi de l’intissé,
  • Le passage des tuyaux qui sont maintenus au mur.

Pour l’encollage, il va falloir faire preuve de souplesse si vous ne voulez pas enlever le radiateur. Heureusement, il n’y a pas besoin de tapisser l’entièreté de la zone. Il faut juste aller assez loin. La procédure se fait ensuite de la même manière.

Dans le cas d’un tuyau qui passe, on va préparer le lé en amont. En gros, on calcule l’endroit où il va arriver en le plaçant au mur à blanc. On va ensuite repérer l’endroit où le tuyaux est accroché par un point sur la face à dessin (il ne doit pas être trop grand pour qu’il ne soit pas réellement apparent). De là, on va découper une ligne droite jusqu’en bas de la bande. Lorsqu’on a encollé, on fait passer les deux pans d’un côté et de l’autre de la jointure et on maroufle. On peut adapter la découpe au cutter par après si le résultat n’est pas optimal.

Si le tuyau est en dessous du radiateur, la procédure est la même, on réalisera juste la découpe en ligne droite vers le haut à la place de vers le bas.

Les prises et l’interrupteur

La technique est bien plus simple dans le cas d’un interrupteur ou d’une prise. En effet, vous tapissez simplement dessus. Pour ouvrir, il suffit de faire une croix au cutter, et puis de découper aux ciseaux un carré autour en veillant à laisser un peu de marge pour qu’il n’y ait pas de jour une fois le cache remis.

Les portes et les fenêtres

Ici aussi, la découpe est simple, on va simplement maroufler jusqu’à l’obstacle et couper au cutter ou aux ciseaux une fois que le bord est bien marqué. Pour plus de facilité, on peut aussi couper le surplus en diagonal jusqu’au coin avant de réaliser les découpes verticales et horizontales. Soyez délicats dans vos découpes pour ne pas déchirer le papier-peint.

Découvrez aussi notre guide du peintre amateur.

Alexandra, Home Ardenne

209,211,212,214,1965, array(5) { [0]=> string(3) "209" [1]=> string(3) "211" [2]=> string(3) "212" [3]=> string(3) "214" [4]=> string(4) "1965" }