Home Actualités Les différents types de peintures

Les différents types de peintures

PUB
Vous avez besoin d'un devis pour rénover votre maison ? Trouvez la bonne entreprise
Besoin de plus de visibilité sur Home Ardenne ? Découvrez nos solutions !
Les différents types de peintures » Home Ardenne

Les peintures classiques

Les différents types de peintures » Home Ardenne
Group of metal tin cans with color CMYK acrylic oil paint isolated on white background

Les peintures synthétiques à l’huile
La plupart des matières qui les composent proviennent de la pétrochimie (source non renouvelable) et sont toxiques pour l’environnement et la santé. Les liants sont des résines synthétiques composées à partir de caoutchouc chloré, de polyuréthanes, de résines époxydes,… Elles irritent les voies respiratoires et peuvent provoquer des dermites.
Les solvants sont constitués d’hydrocarbures (white-spirit, toluène, xylène,…). En se volatilisant, ils polluent l’air, causent des intoxications (troubles neurologiques, digestifs et respiratoires) parfois très sévères. Ils sont également la cause de dermatoses et d’allergies.Les pigments les plus toxiques sont ceux à base de métaux lourds comme le plomb, le zinc, le chrome, le cadmium,… Ils sont responsables d’intoxications.
Parfois des pesticides sont ajoutés comme additifs. Ils sont souvent inutiles et certains sont toxiques comme le PCP (le pentachlorophénol) et le lindane. Composées de grosses molécules qui forment un “film” en surface, les peintures synthétiques sèchent rapidement par simple évaporation du solvant mais imprègnent peu le support (durabilité moindre).

Les peintures à l’eau ou acryliques, ou latex

Elles présentent moins de risques toxiques pour l’homme et l’environnement car le solvant principal est l’eau. Mais les solvants nuisibles ne sont éliminés que partiellement et on y trouve aussi des pigments métalliques et des additifs, comme pour les peintures précédentes. Elles couvrent moins de surface que les peintures synthétiques pour une même quantité. Elles sont moins lavables mais elles sèchent plus vite et ont moins d’odeur.

Les peintures naturelles

Chaque matière première qui intervient dans la production de ces peintures, provient le plus possible de ressources naturelles renouvelables. Les liants sont à base d’huiles végétales (lin, ricin, romarin, lavande…), de cires d’abeilles, de résines naturelles (pin), de caséine, de craie,… Aucun solvant n’étant complètement inoffensif, les solvants naturels (essence de térébenthine balsamique, distillats d’agrumes,…) peuvent aussi entraîner des troubles dermatologiques !
Les pigments sont de nature végétale (valériane, thé, oignon,…) ou minérale (terre de Sienne, oxydes de fer,…). Les additifs chimiques et les charges sont inexistants dans les peintures naturelles ; elles sont donc moins fragiles que les peintures synthétiques. Si elles sèchent plus lentement, c’est qu’elles imprègnent le support en profondeur. La peinture naturelle n’est pas vraiment lavable. Elle laisse par contre passer l’humidité et joue donc un rôle important de régulateur dans le passage de l’humidité vers l’extérieur (utilisation en salle de bain, cuisine,…).
Le coût d’une peinture naturelle est celui d’un produit de bonne qualité, mais sa nature la rend économe de deux manières : elle a un excellent rendement à la superficie et l’imprégnation des supports en profondeur lui assure un vieillissement différent : elle s’use de manière imperceptible (au lieu de s’écailler), si bien qu’au moment de la rafraîchir, un léger ponçage suffit pour préparer la surface (pas de décapage donc).

En savoir +:
www.ecoconso.be

302, array(1) { [0]=> string(3) "302" }