Home Actualités Construire La maison bioclimatique : zoom sur ce concept intelligent !

La maison bioclimatique : zoom sur ce concept intelligent !

PUB
Besoin de plus de visibilité sur Home Ardenne ? Découvrez nos solutions !
Vous avez besoin d'un devis pour rénover votre maison ? Trouvez la bonne entreprise
La maison bioclimatique : zoom sur ce concept intelligent !

On connait tous la maison passive grâce au nouveau standard Q-zen. Cependant, ce n’est peut-être pas forcément le cas pour l’un de ses principes de base : la maison bioclimatique. Qu’est-ce que c’est ? Comment ça fonctionne ? C’est parti pour tout savoir sur ce concept intelligent et intéressant !

La maison bioclimatique : qu’est-ce que c’est ?

Le nom de concept est assez transparent. En effet, on retrouve deux termes clés du fonctionnement : « bio » pour le biotope, ou le milieu biologique, et « climatique » pour le climat.

Ainsi, par association, on peut donc conclure que la maison bioclimatique tire profits des avantages naturels de son terrain et des conditions climatiques pour améliorer son quotidien. Cela nous permet, de ce fait, de réaliser des économies conséquentes sur deux points de vue : l’électricité d’un côté, et le chauffage de l’autre. Eh oui : on favorise l’apport de lumière et de chauffage en hiver, tout en réduisant ce dernier point en été. Mais comment cela se passe ?

Tirer profits des avantages naturels : quésaco ?

On dit souvent que la nature est bien faite, et cela se confirme également dans ce cas de figure. Trois éléments jouent majoritairement un rôle dans le fonctionnement de la maison bioclimatique : le soleil, l’orientation et les arbres.

En premier, on retrouve, bien évidemment, le soleil. C’est la base de tout, puisque c’est grâce à lui que l’on a de la lumière et de la chaleur. On peut dire, sans aucun doute, que toute la maison est construite pour profiter au maximum des avantages qu’il peut nous offrir.

En second, c’est l’orientation de la maison en elle-même. Ce point détermine là où on va placer le plus de fenêtres : au sud ! En effet, environ 50% de la surface vitrée doit se trouver sur la façade sud de la maison , là où le soleil va pouvoir chauffer et illuminer les pièces de vie comme le salon, la cuisine ou la salle à manger. Les 50% de surfaces vitrées qui restent sont, en grande majorité, réparties entre l’ouest et l’est. Au nord, on compte que 0 à 10% sont largement suffisants.

Enfin, en troisième position, on place les arbres sur le terrain. Ceux-ci ont deux rôles à jouer : la protection solaire et la protection venteuse. Cela signifie que l’on va planter des arbres (ou profiter d’arbres déjà existants) pour qu’ils nous aident à profiter de meilleures conditions de vie dans la maison. Ainsi, on préfère avoir des épineux au nord et des feuillus au sud. La raison est qu’au nord, le feuillage perpétuel protègera la maison du vent froid toute l’année. Au sud, les feuillus laisseront passer le soleil en hiver, mais bloqueront les rayons en été pour offrir de l’ombre.

La maison bioclimatique : zoom sur ce concept intelligent !

Le soleil et ses aléas : la nécessité de la casquette solaire

Les arbres, c’est bien, mais tous les terrains à bâtir ne possèdent pas d’arbres adultes bien disposés ! Dans beaucoup de cas, il faut les planter et attendre une dizaine, voire une vingtaine d’années avant qu’ils n’aient une efficacité réelle. En attendant cela, le soleil à libre-court pendant l’été et peut transformer la maison en véritable four.

Pour parer ce problème, la maison bioclimatique possède une caractéristique très pratique : la casquette solaire. C’est une protubérance horizontale sur le dessus des fenêtres, généralement faite avec la corniche, qui permet de jouer avec la trajectoire du soleil. Ainsi, on prend parti du fait que la terre n’a pas une trajectoire circulaire mais ovale lorsqu’elle tourne autour de l’astre. L’ellipse créée cause les saisons, c’est pour cela qu’il fait plus froid en hiver : le soleil est plus loin et les rayons ne sont pas aussi efficaces. Cependant, c’est aussi pour cela qu’il est plus bas dans le ciel !

C’est sur cette différence de hauteur que la casquette va jouer : en été, elle va servir de visière et empêcher les rayons du soleil d’arriver sur la vitre. En hiver, le soleil est trop bas pour que la casquette bloque les rayons et ils chauffent donc la pièce par l’intermédiaire de la vitre. Ingénieux, non ?

La maison bioclimatique : zoom sur ce concept intelligent !

Vous voici bien armé pour commencer la construction de votre maison bioclimatique ou de votre maison passive ! Dites-nous dans les commentaires ce que vous pensez de ce concept et de la casquette solaire. 

Alexandra, Home Ardenne

147,151,189, array(3) { [0]=> string(3) "147" [1]=> string(3) "151" [2]=> string(3) "189" }