Home Actualités Actus & tendances Micro-station d’épuration ou fosse septique toutes eaux : quelles différences ?

Micro-station d’épuration ou fosse septique toutes eaux : quelles différences ?

PUB
Micro-station d’épuration, fosse septique toutes eaux : différences

 

Vous devez installer un système d’épuration individuel mais vous ne savez pas quelle est la solution qui vous convient ? C’est normal ! Il y a plusieurs possibilités sur le marché et il n’est pas facile de s’y retrouver parmi tous les termes techniques qu’on peut rencontrer. Nous allons faire le point pour vous sur les différences entre la micro-station d’épuration et la fosse septique toutes eaux.

Micro-station d’épuration, fosse septique toutes eaux : différencesQu’est-ce qu’une fosse septique toutes eaux ?

Pour faire simple, c’est une solution de pré-traitement des eaux que l’on combine avec un filtre (à sable, compact ou encore un lit d’épandage) qui finira le travail. Ainsi, la fosse toutes eaux va donc assurer la collecte des eaux usées domestiques. Cela reprend les eaux vannes, celles qui viennent des toilettes, mais aussi les eaux ménagères (douche, cuisine…).

Dans le fonctionnement en lui-même, voici ce qui se passe à l’intérieur de la fosse :

  • Les eaux sont d’abord collectées pour être retenues dans le système. Cela évite aux matières polluantes de se répandre.
  • Ensuite, toutes les matières solides sont liquéfiées pour pouvoir être traitées grâce aux bactéries.
  • Enfin, toutes les matières flottantes sont retenues.

L’eau ainsi pré filtrée est envoyée dans le système de filtration en lui-même. Cependant, il y a plusieurs critères qui doivent être respectés si vous souhaitez installer une fosse septique chez vous, certaines mesures de distanciation à respecter :

  • Il faut, au minimum, 3 mètres entre la fosse et la limite du terrain. La même distance doit être respectée aussi pour les arbres.
  • La maison doit être à plus de 5 mètres de distance, mais à moins de 10, sinon, il faut installer un bac à graisse (à vidanger tous les ans).
  • Enfin, les sources d’eau potable doivent être à plus de 35 mètres.

La taille minimum de l’installation est de 3 m³, mais elle augmente d’1 m³ à partir de six pièces principales (nombre de chambres + 2 : une maison quatre chambres comporte donc 6 pièces principales).

A partir de trois chambres, vous pouvez simplement compter que le nombre de chambres = le nombre de mètres cubes. La fosse doit en effet être assez puissante, donc assez grande, pour traiter toute l’eau reçue. On compte cette capacité en EH ou “équivalent-habitant”.

Pour l’habitation, il est au moins égal à 5. Sinon, la consommation des eaux usées se calcule au nombre d’habitants : 1 EH = 1 personne pour les maisons unifamiliales, mais cela varie en fonction du type de bâtiment ou de l’utilisation réelle.

Micro-station d’épuration, fosse septique toutes eaux : différencesQu’est-ce qu’une micro-station d’épuration ?

C’est également un système de traitement des eaux domestiques, qui est très efficace ! Certaines micro-stations clarifient l’eau avec un rendement de 99%. Il existe deux grandes familles de micro-station : à culture fixée ou à culture libre.

Les micro-stations à culture fixée

On utilise ce terme pour désigner le type de micro-station où les micro-organismes servant à purifier l’eau viennent se nicher sur des supports solides contenus dans le bioréacteur. Il y a plusieurs étapes.

  • Le traitement primaire : les eaux brutes (“sales”) sont décantées. Cela signifie que les boues et autres déchets solides restent au fond à cause de leur masse volumique plus importante, tandis que l’eau passe à l’étape suivante. Les déchets solides vont aussi être liquéfiés pour pouvoir passer à l’étape suivante un jour.
  • On passe au lit fixe ou bioréacteur. Celui-ci capte et fixe la biomasse grâce aux micro-organismes qui la consomment.
  • La dernière étape est la décantation ou la clarification : le reste des boues est séparé de l’eau claire qui est évacuée.

Les micro-stations à culture libre

Ici aussi, il y a deux fonctionnements différents : les micro-stations SBR (Réacteur Biologique Séquentiel) et les micro-stations à réacteur à boues activées simple. Ce dernier type de stations fonctionne de la même façon que celui à culture fixée, si on omet la présence d’un lit fixe. Notez qu’il faut que la micro-station soit raccordée à de l’électricité pour générer de l’oxygène et mettre en route le processus.

Les micro-stations SBR ont un fonctionnement qui se découpe en 4 étapes :

  • L’alimentation : le réservoir reçoit les eaux usées et les séparent des éléments solides et flottants.
  • L’aération et la décantation : on aère pour convertir la matière organique en biomasse. On laisse une période de repos qui permet de faire tomber les boues dans le fond. La clarification (le nom du procédé) est certifiée grâce à la répétition de cette étape.
  • Enfin, on évacue les eaux traitées.

Le fonctionnement est assuré sans pompe, sans pièce mécanique en mouvement ni conducteur de courant.

Micro-station d’épuration, fosse septique toutes eaux : différencesLe comparatif

Maintenant qu’on connaît le fonctionnement des deux possibilités principales, nous allons les comparer pour mieux discerner les avantages et les inconvénients de chacune.

Les travaux de terrassement

Le premier critère de comparaison est l’enterrement de la structure. En effet, la fosse toutes eaux doit obligatoirement être enterrée. Il faut aussi bien se rendre compte qu’elle prend énormément de place sous le jardin. Les travaux nécessaires pour son installation sont donc conséquents… et cher ! Si l’on possède un petit jardin, cela exclut carrément cette possibilité.

La micro-station quant à elle, est, comme son nom l’indique, très petite : une seule cuve suffit pour une consommation jusqu’à 9 EH. Cela permet de ne pas devoir retourner tout le jardin pour les travaux. Il y a aussi moins de contraintes d’emplacement (pas besoin de l’installer à trois mètres d’une clôture ou d’un arbre, par exemple).

Les odeurs

Là aussi, la micro-station a l’avantage ! Peu importe le type choisi, aucune odeur ne sortira de la station. En effet, il n’y a pas de processus de fermentation longue, il n’y a donc aucune odeur produite. Dans le cas de la fosse septique, les odeurs peuvent être présentes, surtout si le système d’aération obligatoire est mal placé.

L’écologie

A ce niveau-là, pas facile de trancher. En fait, on peut même dire que les deux système se positionnent ex-aequo. On note cependant une faible consommation électrique dans le cas de la micro-station qui est absente pour la fosse toutes eaux. Cependant, rien d’exorbitant, le montant de la facture ne dépasse pas les 5€ par an.

Alexandra, Home Ardenne

2087,146, array(2) { [0]=> string(4) "2087" [1]=> string(3) "146" }